A LA UNE

Comparé à un singe sur Facebook, Koundouno se livre : «c’est ma femme qui m’a alerté via ma fille…»

La bataille judiciaire entre Sékou Koundou et un militant du parti au pouvoir qui l’a comparé à un singe, n’est pas terminée.

A en croire le plaignant, contrairement à ce qui se dit dans la cité, il n’a pas encore retiré sa plainte. «J’ai été ferme avec mon avocat Me Salifou Béavogui. Dans les jours qui suivent, la phase d’instruction du dossier va commencer», a déclaré Sékou Koundouno.

Interrogé dimanche à l’assemblée générale du Lafidy, l’activiste a même donné la raison particulière qui l’aurait poussé à porter plainte.

«Quand je suis revenu à la maison, c’est ma femme qui m’a alerté via ma fille… J’ai compris que ce genre d’agissement peut avoir un impact psychologique sur ma famille», a-t-il relaté.

Dans les propos de Sékou Koundouno, il laisse comprendre que des démarches ont été menées en vers lui, afin qu’il abandonne ses poursuites. Des démarches, selon lui, qui ont été infructueuses.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top