A LA UNE

Alpha Condé interroge les guinéens : « Un opposant qui dit de faire fusiller ses militants, est-il un opposant ? »

La cérémonie de remise officielle de gilets de sauvetage aux débarcadères, a été marquée par endroit par des critiques acerbes du chef de l’Etat, Professeur Alpha Condé. Des critiques qui ont visé essentiellement les opposants à son régime, à qui, il promet un échec cuisant.

« Un opposant qui dit de faire fusiller ses militants, est-il un opposant ? Le soleil de la Guinée est monté, personne ne peut l’empêcher, le chien aboie la caravane passe.  Durant 50 ans de leur temps, il n’y a pas d’eau, pas de courant… Nous, on a fait des réalisations, eux ils se lèvent pour jeter des pierres. Alors, quand moi, Siradiou Daillo et Bah Mamadou, on était opposant, on n’a pas caillassé les véhicules des gens, ni leurs maisons », a dégainé le président Alpha Condé devant la foule au vieux port de fortune de Boulbinet.

Continuant ses propos, Alpha Condé relève un mensonge sur le quel serait assis la Guinée : « La Guinée est assise sur le mensonge, mais les soussous ont dit, le voleur va tout droit sur son chemin, mais son retour devient difficile. C’est parce qu’avant son retour, vous découvrez la vérité et vous le lapider avec des pierres. Donc laisser les mentir », a laissé entendre le premier magistrat du pays.

Et de conclure par une autre interrogation sur Air Guinée : « On dit que j’ai vendu le port… où se trouve Air Guinée ? c’est moi qui ai vendu Air Guinée ? Donc vous les mareyeuses, faites attention…ne soyez pas comme des gens qui boivent par les narines », a lancé sèchement Alpha Condé.

Saidou Barry    

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Diallo

    29 août 2018 at 10 h 06 min

    Tout cela c’est parceque les gens devant lesquels ces propos sont tenus sont trop presents.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top