Actualités

Chérif Abdallah sur l’indemnisation des commerçants : « cette situation n’est pas claire, elle n’est pas transparente »

Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires crie à l’opacité par rapport à l’indemnisation des commerçants victimes de pillage pendant les manifestations politiques.

Dans un entretien accordé à notre rédaction, le président de cette organisation, a exprimé ses inquiétudes au sujet de cette situation et dénoncé une exclusion.

« Le GOHA n’a pas été approché pour l’indemnisation des victimes et ça me surprend à plus d’un titre. C’est nous qui sommes mieux placés pour parler de ces indemnisations, parce que les opérateurs qui sont victimes sont membres du GOHA.  Nous avons identifié ces opérateurs économiques victimes de pillage » a fustigé Cherif Abdallah.

Toutefois, le numéro 1 du GOHA s’en remet au premier ministre Kassory Fofana, dans la perspective d’une éventuelle indemnisation des victimes.

« Nous n’avons confiance qu’à Kassory Fofana. Pour le moment, c’est le seul espoir que nous avons, il est un homme de parole. Les victimes de pillage sont en difficulté, certains ont trouvé des crédits pour se débrouiller.  Et ces crédits jouent énormément sur eux » dit-il.

Et de renchérir qu’il ne considère pas cet accord signé tant que la situation des opérateurs économiques n’est pas réglée, avant d’assurer en ces termes : « Nous avons produit tous les documents et on a remis le rapport de tous ces pillages à la Banque Mondiale, à l’Union Européenne, toutes les ambassades accréditées en Guinée, la présidence de la république, le gouvernement et les principaux partis politiques », a fait savoir le GOHA.

Faut-il rappeler que le premier ministre Kassory Fofana avait annoncé la mise à disposition d’un budget prévu par son gouvernent pour l’indemnisation des commerçants victimes de pillages.

Nous y reviendrons !

Saidou Barry   

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top