Actualités

Fédération des APEAE : favorable à l’ouverture dès septembre, la présidente dénonce l’hypocrisie de certains parents

Adama Sow, présidente de la  et Amis de l’Ecole (FEGUIPAE), n’est pas du même avis que les parents qui se plaignent de l’éventuelle reprise des cours avant le mois d’octobre.

Dès que l’ouverture approche, dit-elle, on commence à parler de misère alors que c’est comme ça un peu partout. «Les mères de famille qui se plaignent souvent, pour la plupart, elles sont dans les ‘’sèrès’’. Elles portent des tenues de fortune.  Pourquoi prioriser notre personne par rapport à nos enfants ? » S’interroge-t-elle.

Poursuivant, la patronne des parents d’élèves explique qu’un report de la date habituelle ne changera rien de la situation de précarité pour laquelle les parents d’élèves de plaignent.

«Même en faisant reculer l’ouverture des classes jusqu’au mois de décembre, cela ne va changer ni les conditions de vie encore moins le prix des fournitures scolaires, ça ne va rien changer du tout. Il faut que nous priorisions l’éducation de nos enfants… Nous ne sommes pas contre qu’on attende jusqu’au mois d’octobre, mais le problème est que, quand octobre arrivera, les enfants ne seront pas là», explique-t-elle.

A noter qu’à Kindia, un comité regroupant les acteurs préfectoraux de l’éducation a demandé au ministère de l’Education Nationale d’attendre le mois d’octobre.

La balle est donc dans le camp de Mory Sangaré, le nouveau ministre.

Mohamednana Bangoura

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top