Actualités

Gaoual : crainte d’une crise alimentaire après plusieurs jours d’inondations

Plusieurs villages de la préfecture de Gaoual se trouvent depuis deux jours sous les eaux. Les pluies diluviennes ininterrompues qui se sont abattues sur la préfecture ne sont pas restées sans conséquences néfastes.  Le député uninominal de cette préfecture, Ousmane Gaoual Diallo, que nous avons contacté  ce vendredi, décrit une situation très critique.

«Tous les villages environnants connaissent des difficultés et sont notamment coupés de la commune urbaine. C’est le cas des villages de Kountama, Sinthiourou et Houmabaya d’où viennent quotidiennement des gens pour s’approvisionner au centre-ville de Gaoual. Mais avec la montée des eaux, les petites rivières qu’ils traversaient aisément à moto ou à pied ont carrément isolé les villages. A la rentrée de Koumbia également, un autre village qui s’appelle Diana est sous les eaux avec beaucoup d’écroulements de maisons en banco», relate-t-il.

Conséquence directe de ces inondations, la destruction de greniers et autres stocks de vivres. Une crainte se fait également sentir quant à la destruction des cultures restées longtemps sous les eaux.

«Beaucoup de champs depuis trois jours. Et ça, ce n’est pas bon pour les cultures de maïs, de manioc et pour beaucoup d’autres productions qu’on fait ici en dehors du riz. La surabondance de l’eau là peut avoir une conséquence néfaste. Parce qu’il faut s’attendre à des destructions immenses de champs ici. Il faut noter aussi la destruction des petits stocks alimentaires que les gens avaient pendant une période de soudure très difficile», indique-t-il.

Pour venir donc en aide à ces populations, une mobilisation citoyenne de collecte de vivres et de couvertures a été lancée par le député. Des points focaux d’urgences ont été mis en place. Une tonne de riz a été déjà trouvée et la distribution a commencé, selon lui.

Mais la contrainte principale reste le difficile accès à plusieurs zones à cause de la montée des eaux, souligne Ousmane Gaoual Diallo. Il a néanmoins rassuré que les zones pour le moment accessibles vont être ravitaillées en attendant que les localités complètement coupées du centre -ville le soient aussi.

Abdou Rahman Diallo

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top