Actualités

Fria : toute une préfecture et au-delà la Guinée, mobilisées pour enterrer le père de Makissa

Décédé dans la nuit du samedi 01 septembre, El Hadj Lansana Camara, a été inhumé ce lundi à Tormelin, dans la préfecture de Fria.

C’était en présence de plusieurs personnalités politiques et administratives du pays, mais aussi des amis, parents et anonymes venus de partout, pour compatir aux douleurs de la famille éplorée.

Aux premières loges, les ministres Kridi Bangoura, Bantama Sow, Dr Ballo, qui étaient porteurs de messages de compassion du Président de la république et du Rpg-Arc-en-ciel.

Ç’aurait pu être des funérailles ordinaires de dimensions circonscrites au quartier où habitait le défunt, ou circonscrites à son village d’origine, mais elles ont été par contre à une échelle plus grande, à la limite nationale.

Rien d’étonnant, car l’illustre disparu est le père du directeur national des impôts, flatté dans tous les discours des visiteurs à la cérémonie funéraire et ailleurs, pour ses   qualités sociales, professionnelles et pour sa conviction politique.

De la maison mortuaire de Conakry à celle de Fria, en passant par la morgue de l’hôpital Ignace Deen pour la levée du corps au petit matin du jour de l’enterrement, c’était du beau monde partout.

Le clou de la mobilisation de ces funérailles, reste le rendez-vous de l’enterrement le lundi à Tormelin.

Le cortège funèbre, à peine arrivé, à destination en début d’après-midi, était noyé dans une marée humaine.

Au delà des amis et collaborateurs de Makissa, venus de partout, la mobilisation des jeunes, femmes et notabilité de la préfecture, a fait de ces funérailles, les plus grandiose de la localité.

Les discours étaient les mêmes. Leurs contenus magnifiaient l’attachement de Makissa aux valeurs sociales et imploraient la grâce divine pour son défunt père.

En retour, avec la voix qui exprimait l’émotion et la consternation, le patron de l’administration fiscale, le fils de l’illustre disparu, a salué tous ceux qui ont compati à sa douleur et celle de sa famille.

C’est désormais au cimetière de ses ancêtres à Tormelin que repose en paix El Hadj Lansana Camara dont la vie et l’œuvre, ont été magnifiées par des témoignages qui ont reconnu notamment son amour pour la religion et son dévouement pour les autres.

De Fria, ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top