Actualités

Dubréka/Débarcadère de Dofily : la population s’élève contre une société chinoise

La population de Dofily au quartier Kolignet N’sira, commune urbaine de Dubréka, était dans les rues le mercredi matin pour manifester leur indignation contre les chinois qui exploitent leur débarcadère pour les activités de pêche.

Ces populations manifestent contre des promesses non tenues par une société de pêche chinoise qui a aménagé un quai semi-moderne pour ses bateaux de pêche dans le village de Dofily. A l’installation de cette société de pêche, des conditions ont été posées par les populations de Dofily. Parmi ces conditions, il y a la mise en état de la route d’accès au village, l’adduction d’eau potable par la réalisation de forages, l’emploi des jeunes de la localité et l’accès facile aux poissons pêchés.

Après 2 ans d’activités, aucune de ces promesses n’aurait été respectée par les chinois. Ce qui a amené les populations de cette localité de la commune urbaine de Dubréka, très enclavée, à érigé des barricades le mercredi matin pour exprimer leur mécontentement contre les chinois. La circulation de ce côté est restée pendant longtemps bloquée par les manifestants qui traitaient certains responsables de complices.

A la suite d’une rencontre convoquée par les autorités et à laquelle ont pris part les cadres de la direction préfectorale des pêches, de l’aquaculture et de l’économie maritime, mais également le coordinateur des chefs de port de Dubréka, Alsény Bangoura, les chinois ont de nouveau pris l’engagement de réparer la route après les grandes pluies, de faciliter l’accès des populations surtout les femmes aux poissons et à des prix raisonnables. Ils ont également réitéré l’engament à faire des forages publics et employer les fils de la localité.

Le calme est pour l’instant revenu au village.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top