Actualités

Kouyaté révèle : une visite suspecte à Paris du No2 de la Cour constitutionnelle qui a précédé la tentative de destitution du Président

Intervenant depuis Paris ce vendredi 14 septembre 2018 dans l’émission des GG de la radio Espace Fm, le président du PEDN a tenté de faire une liaison entre une visite suspecte du vice-président de la Cour constitutionnelle en France et la tentative de destitution de Kéléfa Sall, président de la même institution.

«Je voudrais rappeler que du 7 au 11 septembre 2018, le vice-président de la  Cour était à Paris où il a séjourné pour rencontrer qui ? Je ne sais pas ? Mais je sais qu’il y a ce que j’appelle les mercenaires du droit qui aident les pays africains à faire des montages tordus, alors que le  droit doit être droit. Dès qu’il a quitté, le 12  septembre, la Cour a siégé pour prononcer un  arrêt pour destituer le Président pour empêchement. Ce qui est un argument fallacieux, c’est un montage qui  a été même de l’apport  non sain de certains intellectuels qui se disent de droit et qui ont participé à la rédaction de cette décision», a dévoilé Lansana Kouyaté.

Poursuivant son intervention, il a aussi abordé l’affaire des 21 millions d’euro qui auraient disparus au niveau de la Banque Centrale.

«Ce qui est étonnant dans tout cela, c’est le transfert donné à quelqu’un qu’on ne connaît pas… Je n’ai pas non plus des preuves que 21 millions ont été détournés. Mais comment se compte est géré ? Cherchons à savoir. Peut-être que c’est au-delà des vingt-un millions», s’est exprimé le  président du Pedn.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top