A LA UNE

Mandiana : Le sotikèmo dit avoir demandé aux bérets rouges de rentrer, en vain !

Assis dans son vestibule, visage crispé, d’ordinaire rhétoricien, le sotikèmo de Mandiana, a eu de la peine à trouver quelques mots presqu’indicibles, pour exprimer sa colère et son indignation suite au meurtre d’un jeune et les cas de destruction de biens, qui ont eu lieu dans sa ville, lors de la marche organisée par les jeunes, le jeudi 13 septembre.

Le doyen Ibrahima Diallo, a dit toute sa frustration du fait qu’il ait tout fait auprès des belligérants, pour soit évité ce drame, en vain

« J’ai demandé aux militaires de rentrer, ils portaient des bérets rouges, mais ils ont refusé. J’ai été par la suite voir les jeunes pour leur dire la même chose, ceux-ci aussi   ont refusé.  J’ai demandé à ces jeunes pourquoi ils sont sortis, ils m’ont dit que c’est parce que Alpha leur a menti. J’ai tout fait pour ne pas que ce qui est arrivé, le soit, à mon temps. Malheureusement, ni les militaires encore moins les jeunes, personne n’a accepté de rentrer. J’étais assis ici, on m’a informé plus tard qu’il y a eu un mort et 7 blessés. Cela ne m’a pas plu du tout, car je suis le sotikèmo, je ne veux pas qu’il y ait des problèmes à mon temps. J’appelle à l’entente.  Que les jeunes se calment », a raconté le patriarche de Mandiana, au micro de nos confrères de Fasso Tv.

A précise que la situation reste toujours tendue, à la limite indécrottable.

Les jeunes décident de récidiver, le lundi, en battant, de nouveau, le pavé pour les mêmes causes.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top