Actualités

Déguerpissement à Kipé 2 : trimballé en justice, l’Etat brille par son absence

Environ 250 familles menacées d’être déguerpies à Kipé II, commune de Ratoma, ont saisi  le Tribunal de Première Instance de Dixinn contre l’Etat. 

Le procès devait s’ouvrir ce vendredi 12 octobre 2018, mais l’affaire a été renvoyée au 19 octobre. Ce renvoi est motivé par l’absence de l’agent judiciaire de l’Etat.

Au sortir de la salle d’audience, Me Paul Yomba Kourouma, avocats des familles menacées, dénonce la volonté de l’Etat de déloger ces familles. «Nous considérons cette attitude comme une tentative de spoliation, un abus d’autorité et une grave atteinte aux droits de propriété dument consacré par la constitution, par nos textes et par les différents codes. C’est la force publique qui est vraiment entrée en jeu dans cette affaire et c’est pourquoi nous avons demandé à nos clients de se ressaisir, de compter encore sur la loi, sur les institutions de l’Etat chargées d’examiner leur cause», dit Me Paul Yomba Kourouma.

Evoquant par ailleurs l’absence de l’agent judiciaire de l’Etat à cette audience, Me Paul Yomba Kourouma parle des conséquences que cela peut entrainer pour la suite.

«Si l’agent judiciaire de l’Etat ne comparait pas, bien que dument assigné, une décision doit intervenir sur la base des seuls éléments fournis par les demandeurs  et elle sera exécutoire», a-t-il mentionné.

Certaines familles concernées soutiennent qu’elles habitent la zone depuis une vingtaine d’années.

Al Hassan Djigué

Commentaires

commentaires

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alhousseine Diallo

    14 octobre 2018 at 0 h 46 min

    Il s’ agit bien de KIPE 2. Pour plus de précisions c nom d nous a été attribué sous un angle politique d’alors, des opposants d’hier aujourd’hui président.
    Et voici encore un dépasse politique pour nous exproprier d nos terres et maison,sans explications ni fondement.pour donné à des privés. Et se partagés l’argent pendant que toute seront sans abris. (pour le moment nous avons 252 familles provisoirement recensés et environ 350 concessions concernés. Pratiquement je suis du collectif et fait partir de l’équipe qui a fait c recensement.
    Mais aussi je suis à KIPE 2 depuis 1987 quand mn ai fini d construire.
    Pour vous informé, l’État et le ministre en charge et l’habitat refuse d’utiliser les archives…
    Parce que l’État sait que nous dans une d’habitation légalement acquis depuis le premier régime.
    J’estime bien que 30ans où 40ans n’est pas 30jours où 40jours. Car nous sommes tous et doit être traité de la même manière devant les lois et institutions de la république, en droit et devoirs.
    C’ est pourquoi nous avons assignés l’agent judiciaire de l’État en justice.
    Merci bien pour l’attention des médias sur c dossier qui fait brouille à Conakry et partout. Sous un silence total du gouvernement et d pouvoir en place.
    Alhussein Diallo
    Résident à KIPE 2 depuis 1987.
    Membre du collectif. Nous vaincrons, vive la justice, vive la solidarité, vive la jeunesse, vive les sages,vive les femmes.

  2. Alhousseine Diallo

    14 octobre 2018 at 1 h 15 min

    Il s’ agit bien de KIPE2 c nom d Kaporo Rail nous été attribué sous un angle politique d’alors de la 2ème république, vu l’importance de la mobilisation des opposants d’en temps de leur militants (bah mamadou, siradio dllo, j m doré et alpha condé actuellement présidé de la république de Guinée Conakry).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top