Actualités

Insécurité : trois présumés voleurs d’une voiture de marque LEXUS V8, présentés à la presse

C’est le 1er mars dernier que ces trois présumés voleurs ont été arrêtés à la frontière guinéo-léonaise, alors qu’ils se rendaient en Sierra Leone pour revendre la voiture de marque LexusV8, qu’ils ont volée des mains d’une femme qui avait employé le présumé principal auteur de ce vol, Ousmane Camara, aux dires de Farimba Camara, directeur général de l’office central antidrogue.

Ils ont étés présentés ce jeudi, 08 mars 2018 à la presse, dans les locaux des services spéciaux de la lutte contre la drogue et les crimes organisés.

Le Commissaire divisionnaire de la police, Ibrahim Kalil Camara qui a conduit l’enquête ayant permis d’arrêter ces présumés voleurs, explique les conditions dans lesquelles ils ont étés arrêtés.

« Ces présumés au nombre de 3 ont étés interpelés à la frontière guinéo-léonaise par la brigade antidrogue basée à cette frontière. Après nos enquêtes, nous nous sommes rendus compte que c’est un groupe spécialisé dans le vol de grosses voitures. A la tête du groupe, il y a un qui se nomme Ousmane Camara alias Tamba, qui organise en collaboration avec ses complices dont Yamoussa Bangoura, un habitué des faits et qui maîtrise bien le territoire léonais pour voler des voitures en Guinée et les revendre en Sierra-Leone. C’est comme ça qu’ils ont réussi avec la complicité d’un certain Mohamed qui travaille au CADAK à voler dans la nuit du 27 févier une voiture de marque Lexus v8 avant d’être arrêtés le 1er mars 2018 et conduits à Conakry le 02 mars », a expliqué ce commissaire.

Conscient de la recrudescence des vols de voitures en Guinée, le commissaire, Ibrahim Kalil Camara, a invité les responsables du service CADAK a beaucoup plus de responsabilité à défaut d’être taxés de complices de ces voleurs

« Aux cadres du CADAK, directement ou indirectement impliqués dans la fabrication des cartes grises et des plaques d’être attentifs aux personnes qui partent les voir dans de grosses voitures. Travaillez avec beaucoup plus d’attention et de retenu. Et si vous ne faites pas cela, vous risquez d’être taxés de complices de ces voleurs », a-t-il invité.

Ces présumés auteurs après avoir reconnu les faits qui leur sont reprochés ont étés transférés au tribunal de première instance de Mafanco pour répondre de leurs actes.

 

Bouka Barry

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top